Communiqué de presse Aderoc pour les (F)estives 2010

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Trépied dit :

    Concrètement ? ça veut dire quoi « le « Réséda » est l’un des fondateurs de l’association des Objecteurs de Croissance ». Quelle a été sa contribution ?
    Merci pour l’information.

    • Dutron dit :

      Cela veut dire que le RESEDA a signé, en tant que tel, la plateforme AdOC dès l’origine. Il était aussi représenté à Bruxelles lors du lancement de AdOC Belgique. Christian Sunt peut en témoigner, il y était.
      Ceci parce que le RESEDA compte des membres en France – Belgique – Roumanie – Suisse – Tunisie conformément au sens de notre nom : Réseau Euro-méditerranéen Social Écologique Démocratique et Altermondialiste

      Notre contribution ?
      Un blog qui compte aujourd’hui plus de 1000 articles en tous genres (1004 en ce moment) : économiques, géopolitiques, altermondialistes, culturels, droits de l’Homme, Europe, Belgique,etc..: http://dutron.wordpress.com/

      Un site RESEDA qui comporte beaucoup d’article de fond : http://reseda.ouvaton.org/

      Je suis disponible pour répondre à toute autre question : collectivement ou individuellement
      g.dutron@yahoo.fr
      ou 09.65.35.56.45

  2. Cédric Cadoret dit :

    vice-président exécutif d’OpinionWay, fut membre de la LCR, il y a une trentaine d’années. Sacré mélange ce Gars quand meme. Il parait meme que certains OC veulent faire de l’Entrisme au sein d’EE …Même pas peur..

  3. C.Laborde dit :

    Denis Pingaud et non Pingault a surtout piloté la campagne Bové pour qu’elle ne décolle pas. Il ne fallait surtout pas faire de l’ombre au PS tout en créant une réserve de voix. Foutaise. Cependant cela donne une idée de ce que pourrait être la campagne D’EE. Et dire que certains voudraient se mettre derrière cette bannière mitée.

    • Dutron dit :

      Exact pour « Pingaud » ! Pardon pour la fote !!
      Je ne crois pas qu’il se soit « arrangé pour qu’elle ne décolle pas ». Elle n’a pas décollé parce qu’elle était mauvaise et tiraillée en tous sens. D’ailleurs Bové n’a jamais accepté de s’expliquer là-dessus devant ceux qui avaient fait la campagne.
      Il est venu faire un petit tour fin 2007 devant les Assises de la CNCU à Saint-Denis où j’étais avec trois membres de la Coordination G.A du Hainaut. Il a parlé 5 minutes et il est parti. Christian était présent aussi et pourra le confirmer.

      Denis Pingaud a été présent surtout au début (un peu comme on monte un coup de pub), un peu de manière occulte pendant et surtout à la fin pour faire la connexion avec la Dame aux Caméras (Royal).
      Telle est ma conviction.

      Guy

      • EricJ dit :

        « Denis Pingaud a été présent surtout au début » … de quel début s’agit-il ?
        Le 25 juin 2006, Le Monde faisait une brève où l’on dénommait les membres du « réseau politique » de JB pour 2007. Il citait Aguiton, Salesse, Bavay et Pingaud mais précisait que Pingaud était aussi un proche de … Fabius.

        2006 est un début. Il y a un début bien antérieur. Pingaud, le frère, François qui a été nommé par Mitterrand Préfet délégué du Limousin du temps glorieux des batailles dans le Larzac. C’est un autre début.

        Il a aussi le début de la pétition et ses 43000 parrainages citoyens. A ce moment, Pingaud n’y était pour pas grand chose excepté par sa bénédiction silencieuse.

        Il y a enfin la veille du 1er tour des Présidentielles 2007, lorsque le Conseil Constitutionnel valide 504 parrainages, moment où Pingaud réapparaît – en personne – au Comité de campagne à Ménilmuche pour donner des explications sur tout l’attirail de campagne (affiche, auto-collants, tracts, etc…) arborant un pseudo coquelicot directement sorti d’un chapeau jusque là totalement inconnu par ceux qui avaient relancé le candidat Bové.

        En résumé, tout indique qu’après le fiasco du Jospin en 2002, il fallait tout faire pour qu’un candidat PS figure au deuxième tour afin d’éviter un nouveau traumatisme. Cela devait consister en un ramassage des voix à gauche du PS (dont les abstentionnistes de plus en plus nombreux) tout en assurant la présence de la Dame blanche au second tour.

        L’autre hypothèse. Cet inventeur de Besancenot, de Bové 2007, d’Eva Joly 2012, que sais-je encore, malgré son CV de conseil en com’ de haut niveau (présent dans la campagne Jospin 2002), est un nul fini.

        A vous de voir.

  4. Guy Dutron dit :

    Merci pour ton petit conte Christian !

    Ayant fait partie du comité de campagne de José Bové en 2007 – je travaillais avec les « experts » pour tartiner les réponses aux « questions au candidat » – je rappelle que ce même Denis Pingault, ancien de RSCG, a été également le « concepteur » un peu occulte de la Campagne de Bové.

    Vous voyez d’ici la connexion : Bové —> Pingault —–> Eva Joly !!! Sacré paniers de crabes

    CONCLUSION ….provisoire : Méfiez-vous des ânes par derrière, des adjudants par devant et des publicitaires de tous les côtés !!

    Guy DUTRON

    Co-porte-parole du RESEDA

  5. Christian Sunt dit :

    Ce communiqué est au niveau de ce que fût Marlhes 2010, positif et riche des débats et de la convivialité entre nous.

    Je voudrais néanmoins réagir au bilan de la table ronde « élections ».

    Guy Dutronc écrit un blog polémiste, que l’on peut aimer ou détester, mais l’homme est estimable.

    Je m’explique, j’ai moi-même, autrefois « fait les frais » de son « ton incisif », mais après une petite « fâcherie », j’ai appris à l’apprécier.

    Rappelons que son mouvement « Réséda » est l’un des fondateurs de l’association des Objecteurs de Croissance (ADOC) première étape de la maison commune et à ce titre signataire de la plate forme de convergence des OC.

    Il est donc en droit de se demander pourquoi, l’ADOC et le Réséda n’ont pas été consultés sur les objectifs d’une campagne électorale commune des OC.

    Je vais finir par ce point de vue par un petit conte politique estival :

    « Eva Joly députée européenne, se rends aux journées d’Eté d’Europe Ecologie et déclare qu’elle sera candidate aux présidentielles, que son cabinet de consultants a établi la charte de campagne et que Denis Pingault directeur de la communication ne souhaite rencontrer aucun membre des Verts ou d’Europe Ecologie.

    Que cette chartre programmatique écrite par lui seul est à prendre ou à laisser et que ceux qui refuseront de s’y plier sont des diviseurs.

    Bien entendu dans ce cas un collectif de campagne est inutile……

    Tollé parmi les écologistes et stupeur dans la presse pour ce déni de démocratie et de respect des partenaires….

    Heureusement que cela ne se passe pas ainsi chez les Objecteurs de croissance ! (rires !!)»

    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.